L’histoire de la femme noire découpée par la ministre suédoise.

Suède, le gateau réprésentant la femme noire, découpée par une ministre.La fameuse femme noire poussant des cris horribles ‘(vidéo en bas de page) lorsqu’on la découpe a indigné la Suède et continue d’indigné sur la toile et  les réseaux sociaux.

Ce gâteau considéré comme une oeuvre d’art. Il a été réalisé par Makode  Alexander Joel Linde.

L’oeuvre d’art  a provoqué un scandale en Suède. Le but de ce gâteau très spéciale est la dénonciation des mutilations génitales. Sauf que les associations afro-suédoises et certaines personnalités ont jugé que cette oeuvre  était très déplacé. Ce gâteau rappelle de très mauvais souvenir, et pas que des souvenirs. Ce que nous appelons souvenirs aujourd’hui, pour d’autres c’est le quotidien. Prenons le cas des noirs vivant en Libye.

Ce gâteau rappelle la période ou le l’homme Noir était considéré comme des objets en Europe. Récemment le film français la Vénus Noire nous contait la véritable histoire de celle qu’on a surnommée la Venus Hottentote. A cette époque les hommes et femmes noirs étaient considérés comme des êtres inférieurs. Si l’on peut qualifier cela de « considérations ».

Cette femme connu sous le nom de  Saartjie Baartman a pour  vrai nom Sawtche. D’origine sud-africaine elle a été arrachée aux siens et emmenée en terre inconnue. De force arrachée à sa terre natale les colons l’ont déporté en Europe. Arrivée en Europe elle a été exposée dans un Zoo. Femmes et hommes accouraient pour l’observer tel un animal. Elle a subit des sévices inimaginables parce que différente et Noire. Après le Zoo c’était au tour des scientifiques et des peintres de l’époque d’analyser cette femme. Pour eux il était nécessaire d’analyser « les caractères distinctifs de cette race curieuse ». Pas étonnant si les associations afro-suédoises en 2012 se sont révoltés en voyant cette chose supposée être une oeuvre d’art.  Alain disait « Le souvenir commence avec la cicatrice ».  Ce gâteau rappelle, provoque  tant de souvenirs douloureux. Les noirs de Suède et d’autres ont scandé NON, non ne rions pas de tout.

La représentation par le gâteau ne suffisait pas, il a fallu y ajouter des gémissement, des cris . Face à un public conquis madame la ministre découpe et jubile.

Le public l’accompagne dans sa joie. Finalement tout est bien qui finit bien car tout le monde se régale. Nul ne trouve à redire. Qui oserait s’opposer à tant d’allégresse.

Des associations afro-suédoises, ont demandé la démission de la  désormais populaire ministre Lena Elisabeth Adelsohn Liljeroth ministre de la culture et des sports en Suède. La ministre n’a pas démissionné. Elle s’est excusée et a reconnu le caractère « raciste » du  gâteau . Peut-on rire de tout ?

.

Publicités

Ecrivez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s