Boucles et cheveux crepus !! Méthode paille

Se boucler les cheveux avec des pailles #crepushair @crepushair                         
L’art de redéfinir les boucles du cheveu crepu grâce à une méthode simple et facile.
Hydrater
Diviser les cheveux par petites sections
Appliquer les pailles
Découper les pailles en deux
Laisser sécher à l’air libre de préférence
Retirer les pailles
Coiffer comme désirer
Astuce: une petite pointe de gel à mélanger au produit hydratant, ou à appliquer directement sur les cheveux pour plus de maintien des boucles …
Les pailles utiliser sont les pailles utilisés pour boire. Vous pouvez les acheter au supermarché, au marché. Choisir des pailles de bonnes qualités, évitez les pailles trop souples. Les pailles de chez MC DO sont une bonne référence en matière de qualité.
N’hésitez pas à partager l’article

Melenchon est franc-maçon !

Scoop ou pas scoop, Jean Luc Melenchon joue à l’insoumis. Il ne respecte pas les valeurs de la franc-maçonnerie. Le journal Lepoint a révélé qu’une plainte était en cours au siège du Grand Orient contre JLM. Je blogue, j’apprends. Et là j’apprends que l’homme anti-système est franc-maçon. L’homme que facebookiens et facebookiennes fan de théories du complot adulent. L’homme différent, l’homme anti-capital. Je précise que JLM n’a jamais caché qu’il était franc-maçon.

Pourquoi cette plainte? Lisez la capture d’écran et vous saurez.Melenchon le franc-maçon

Femme Noire !!

Adopte un negre

Tirailleurs sénégalais, SIGNONS la PÉTITION !!

crepushair-tirailleurs-senegalaisSOUTENONS  les tirailleurs sénégalais face à cette France tyrannique.

Pourquoi un tel mépris de la part des présidents, des ministres français ect…

Peu importe notre nationalité, peu importe  qui nous sommes, nous sommes concernés, tu es concernée. Signons la pétition !!!

 » « Je ne comprends pas pourquoi on n’a pas la nationalité française, on est nés français, on a combattu pour la France ! » Ndongo Dieng, Sénégalais, 81 ans, scrute des photos d’une cérémonie officielle de Bondy à laquelle il participait, en juin 2016, en tant qu’ancien combattant français. « Tous les ans, on y dépose une gerbe, nous, les tirailleurs. » Aujourd’hui, celui qui était colonel dans l’Algérois est logé dans un 17 mètres carrés du foyer social de la ville, et touche 335 euros par semestre.  »

SIGNONS la Pétition !!

« les tirailleurs sénégalais sont des troupes d’infanterie coloniale recrutées en Afrique subsaharienne engagées aux côtés de la France dans ses différentes opérations militaires de 1857 à 1960. Que ce soit pour ses guerres de conquêtes coloniales, pour les deux conflits mondiaux, pour les guerres d’Indochine ou d’Algérie, la France a largement fait appel à ces combattants africains afin de pallier le manque d’effectif dans les rangs de son armée. »

Hier ils se sont battus face à l’Allemagne nazie pour une France libre.Aujourd’hui cette même France qui donne des leçons de morale au reste du monde, refuse de leur attribuer la nationalité française. Ces hommes courageux  âgées de plus de 75 ans méritent bien plus que la nationalité française.

« Les tirailleurs sénégalais, ces hommes qui ont combattu dans les rangs de l’armée française pour la France, ont versé leur sang et risqué leur vie pour un pays qui s’obstine à leur refuser la nationalité française.

La France a clôturé avec fracas le débat sur la déchéance de nationalité, la question de « qui mérite d’être français » est au cœur des débats, les discriminations divisent toujours davantage notre pays… Dans un tel contexte, il est grand temps pour la France de leur offrir ce geste de respect et de reconnaissance. Au risque qu’il ne soit, pour ces hommes âgés de 76 à 88 ans, bientôt trop tard. »

Je ne les soutiens pas pour  l’Indochine ou encore l’Algérie je les soutiens car la France prône l’égalité, la fraternité, la France a participé à la déstabilisation de certains pays au nom de l’égalité, au nom de la liberté au nom de la fraternité. Pourquoi est-elle injuste face à ces hommes qui ont combattus Hitler pour elle?

Ce traitement laisse à penser que la  France du 21 ème siècle pense comme l’Allemagne nazie ( ce ne sont pas des hommes, ils ne sont pas de la « race blanche »), les tirailleurs sénégalais sont une menace pour l’identité française, pour la « race française » ou encore pour la « race blanche ».

La suite est ici

https://www.change.org/p/pour-la-naturalisation-des-tirailleurs-s%C3%A9n%C3%A9galais?recruiter=210258961&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

Bois d’ébène, film de l’esclavage?

Bois d’ébène

Durée : 90 (minutes)
Genre : historique
Type : docu-fiction
Année : 2016
Pays : Sénégal

Réalisateur :
Moussa TOURÉ

Au 15ème siècle, un gigantesque trafic humain se met en place entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique, qui ne cessera qu’au 19ème . Entre temps, plus de 11 millions de personnes auront été arrachées à la terre d’Afrique, échangés contre du tissu des armes, de l’alcool. Construit comme une fiction, ce film choral verra se croiser, se répondre les récits que nous ont laissé les protagonistes et victimes de la traite et de l’esclavage. Voix mêlées révoltantes ou émouvantes, toutes nées au cœur du drame et à qui 2 siècles n’ont rien fait perdre de leur capacité à nous émouvoir.

Pour traiter d’un thème aussi important que l’esclavage, la forme du documentaire-fiction nous paraît tout particulièrement adaptée : elle nous permet d’approcher au plus près la réalité de ces trafics humains, de l’étudier à l’échelle de chacun des protagonistes en jeu, tout en la resituant dans son contexte. Il s’agira ici d’aller plus loin que le simple constat d’exploitation de l’homme par l’homme pour explorer en profondeur un système commercial et social complexe qui a dominé l’économie mondiale entre le 17ème et le 19ème siècle, et qui a installé durablement des concepts qui régissent aujourd’hui notre système économique: monopole, libre commerce, rentabilité.

Sénégal / France, 2016, docu-fiction, 1h35min

Bois d’ébène est un docu-fiction produit par les films d’ici 2 et les films du Crocodile (la société de Moussa Touré) avec le soutien de France Télévisions.

Réalisateur : Moussa Touré
Scénariste : Jacques Dubuisson

Texte Wilson Decembre FB

Merci de partager! si vous avez d’autres films d’autres documentaires, un commentaire est le bienvenu

Black boy ce livre, une histoire! Richard Wright

CREPUSHAIR BLACK BOY RICHARD WRIGHTRichard Wright partage des instants de sa vie, de « ses vies » dans ce roman autobiographique.

Selon certains c’est l’un des premiers romans écrits par des noirs américains sur leurs conditions de vie.

Black Boy , a été écrit par Richard WRIGHT et publié en 1945. Dans ce livre il dénonce l’injustice subit par des hommes et des femmes au quotidien.

Quelques « lignes » extraites de « Blackboy »:

« à regarder manger les Blancs, mon estomac vide se contractait, et une colère sourde montait en moi. Pourquoi ne pouvais-je manger quand j’avais faim ? Pourquoi faut-il toujours que j’attende jusqu’à ce que les autres aient fini ? Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi certaines personnes avaient assez à manger et d’autres pas.»

« Rien n’était plus étranger à mon entourage que le fait d’écrire ou de désirer s’exprimer par le truchement de l’écriture. Mais je n’oublierai jamais l’expression d’ahurissement et d’égarement qui se montra sur le visage de la jeune femme quand je levai les yeux sur elle après avoir fini ma lecture. Au fond, son impuissance à saisir ce que j’avais fait ou essayé de faire me flatta. Par la suite, chaque fois que je me rappelais sa réaction, je souriais joyeusement pour quelque inexplicable raison. »

« J’approchais de mes dix-sept ans et je me demandais si je pourrais jamais me libérer de ce fléau. Ce que disait Griggs était exact, mais je me sentais totalement incapable de passer mon temps à calculer, à prévoir, à me contenir, à tramer. Je me rappelais pendant de courts moments qu’il fallait feindre, mais ensuite, je n’y pensais plus et j’agissais à nouveau avec franchise et naturel, non pas avec le désir de faire du mal à quiconque, mais oubliant tout simplement les discriminations artificielles de race et de classe ; j’agissais de même avec les Blancs et avec les Noirs, c’était ma façon normale de me comporter avec tout le monde.»

Auteur Richard Wright
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman autobiographique
Version originale
Langue Anglais
Titre Black Boy’
Éditeur Harper & Brothers
Lieu de parution New York
Date de parution 1945
Version française
Traducteur Marcel Duhamel, Andrée R. Picard
Éditeur Gallimard
Date de parution 1947

Black Boy a une suite intitulée Une faim d’égalité.  Bientôt un résumé de Une faim d’égalité et d’autres livres. Partageons pour mieux comprendre.

Vengeance aux USA

 

imagePolicier il subissait la haine des passants et de ses collègues policiers.
En civil il subissait la haine de ses confrères policiers. Lors des manifestations en Louisiane après l’assassinat de Aston Sterling par un policier, Montrell était sur le terrain. Conscient que sa couleur de peau posait problème dans son pays.
« Je suis fatigué physiquement et émotionnellement. Je suis déçu par les commentaires de certains amis, familles, policiers …… J’aime cette ville, je jure devant Dieu, mais je me demande si cette ville m’aime. Quand je porte l’uniforme, j’ai des regards sales et haineux, et quand je ne le porte pas, je suis considéré comme une menace. J’ai connu beaucoup de choses dans ma courte vie et ces trois derniers jours m’ont testé au plus profond de moi-même. S’il vous plaît, ne laissez pas la haine contaminer votre cœur. Cette ville doit et va s’améliorer. Je patrouille dans ces rues pour que n’importe quel manifestant, policier, ami, famille, peu importe, si vous me voyez et que vous avez besoin d’une accolade ou d’une prière, faites-moi signe. »

Montrell Jackson est mort à 32 ans, il fait partie des trois policiers tués le dimanche 17 juillet, lors d’une fusillade à Baton Rouge, en Louisiane. Le 5 juillet il avait publié le message précédent sur Facebook après la mort d’Alton Sterling.